Comment financer la rénovation de vos menuiseries extérieures ?

>>Comment financer la rénovation de vos menuiseries extérieures ?

Comment financer la rénovation de vos menuiseries extérieures ?

2018-03-05T11:50:42+00:00 3 février 2017|

>  Le CITE ou Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique

Pour bénéficier du CITE vous devez disposer d’une facture de fourniture et pose.

Les critères d’éligibilité jusqu’à fin mars 2018 : 15% pour tout type de logement achevé depuis plus de 2 ans à usage de résidence principale. Application dès la première menuiserie extérieure rénovée

Plafond de montants des travaux : 16 000 euros pour un couple (majoration de 400 euros par personnes à charge). Les travaux doivent être réalisés par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

 

>  L’ECO-PTZ (Prêt à Taux Zéro)

Ce dispositif permet de financer ses travaux de rénovation énergétique sans faire d’avance de trésorerie et sans payer d’intérêts.

Ce prêt sans intérêt est accessible dans le cadre d’un bouquet de travaux (au moins deux actions de travaux d’amélioration énergétique) ou dans le cadre de travaux aboutissant à une amélioration de la performance énergétique globale.

Le montant maximum de l’ECO-PTZ est de 30 000 euros et peut être cumulé avec d’autres aides dont le CITE (selon conditions de ressources).
Certains critères sont toutefois exigés. Ils portent sur la catégorie de travaux, la performance des produits mis en œuvre, le type de logement, etc.

>  La TVA

Un taux réduit à 5,5% s’applique aux travaux d’amélioration de la qualité énergétique des logements achevés depuis plus de 2 ans.

Ces travaux portent notamment sur la fourniture, la pose, l’installation et l’entretien de matériaux d’isolation thermique des parois vitrées, des volets isolants et des portes d’entrée donnant sur l’extérieure. Sous réserve que ces matériaux et équipements respectent des caractéristiques techniques et des critères de performances cités.

Un taux réduit à 10% concerne les travaux d’amélioration, de transformation, d’aménagement et d’entretien autres que ceux bénéficiant du taux de 5,5% et portant sur les logements achevés depuis plus de 2 ans.